ESTEREL POUR TOUS

 

 

- Représenter - Dialoguer - Construire Ensemble

  les ACTIVITÉS DE PLEINE NATURE dans le massif de l’ESTÉREL et du Rocher de ROQUEBRUNE sur ARGENS ?

 

 

07/2013....  07/2019 ...... Le collectif « l'Estérel pour Tous » a déjà 6 ans !
Au propre comme au figuré, que de chemins parcourus !
A l'origine de sa création, c'est le projet de mise en place par l'ONF, dans le cadre de sa politique nationale, d'une RBI (Réserve Biologique Intégrale) dans le Massif de l’Estérel qui a été le déclencheur.
Le projet de l'ONF qui a été présenté, s'il regroupait  logiquement les 3 Réserves Biologiques Dirigées (R.B.D.) déjà existantes (1980), signifiait aussi l'extension des zones de protections.
Dans une RBI l'ONF n'effectue plus aucune opération sylvicole, mais l’accès du public s'il n'est pas systématiquement interdit, peut être restreint, limité et des activités interdites.  C'est l'ONF qui en établit le règlement intérieur.
Parallèlement, nous apprenons que le SIPME (Syndicat Intercommunal de Protection du Massif de l’Estérel) entendait élargir ses activités et modifier ses statuts. 
Le rôle principal de ce Syndicat était de gérer, coordonner les actions de protection contre notamment les risques Incendie. L'objectif désormais était de mener un projet beaucoup plus ambitieux: " Mettre en place puis réaliser un Schéma  d'Accueil du Public (S.A.P)". A terme, cette réalisation, permettrait d'obtenir le label de GRAND SITE DE FRANCE pour le Massif .
Quel avenir était réservé aux Usagers, dans ces deux projets ?
En 2014 la situation était déjà bien complexe. Un mille feuilles administratif avec :
Un ensemble classé, une Zone Natura 2000, un conservatoire du littoral, un parc départemental (06), une dizaine de communes, deux départements et aussi des propriétaires privés, tout ce petit monde avec des moyens et des politiques "diverses". 
 Il est apparut évident que les Usagers, dispersés, pratiquant des activités parfois bien différentes, devaient se regrouper. Il fallait créer une force de propositions pour la pérennisation des Activités de Pleine Nature (APN), cela dans le respect et la valorisation de cet environnement unique. 
LES USAGERS NE POUVAIENT ETRE ABSENTS 
Le regroupement dans un Collectif était nécessaire. QUELS SONT NOS OBJECTIFS
Concertation, compréhension des problèmes, des besoins,  partage des connaissances  ont permis d'entamer, un partenariat constructif avec le SIPME et  l'ONF et les autres intervenants institutionnels, politiques.  
RETOUR PRESENTATION